Page d'accueil
Contact
Forum
Livre d'or
APRES LA MORT LA VIE
LA MALADIE ET LA MORT EN ISLAM
=> Le musulman face à la maladie
=> Ne pas se plaindre exagérément
=> Placer sa confiance en Dieu
=> Puisez sa force dans la prière et l'invocation
=> Demander pardon
=> Ne pas être négligent dans l'aisance
=> Le musulman doit penser à la mort
=> Le musulman ne doit pas souhaiter la mort
=> A propos de l'euthanasie
=> A propos du suicie
=> La piété du musulman face à sa maladie
=> L'obligation de se soigner
=> La médecine du Prophète
=> La guérison par le Coran et les invocations
=> Ce qui n'est pas licite pour se soigner
=> Prévention - Contagion
=> L'interdiction de nuire à sa santé
=> Manger de la nourriture licite
=> Ce qui est interdit
=> Concernant le gibier, la chasse, la pêche
=> Joïr de ce que Dieu met à notre disposition
=> Se garder de tout excès
=> Quelques règles de bienséance à l'égard de la nourriture
=> A propose de l'alcool et de la drogue
=> Bonnes paroles et réconfot
=> La visite des malades : une obligation islamique
=> Comportement social des visiteurs
=> Quelques règles à respecter lors des visites
=> Sur l'hygiène en général
=> Rappel de la prière
=> La purification rituelle (ablution)
=> La propreté - L'hygiène
=> L'hygiène envers le malade
=> Lorsque la maladie évolue vers la mort
=> Assister l'agonisant
=> Conduite à tenir pendant l'agonie
=> Lorsque survient la mort
=> Ni cris, ni gémissements
=> A propos des pleureuses
=> Sur la toilette mortuaire
=> Exécution de la toilette mortuaire
=> L'enveloppement du défunt
=> La prière mortuaire
=> Exécution de la prière mortuaire
=> Sur les funérailles
=> Se lever sur le passage d'un convoi
=> Préparation de la tombe
=> L'ensevelissement du défunt
=> Après la mise en terre
=> Comblement de la tombe
=> A propos de l'incinération
=> Sur la visite des cimetières
=> Durée du deuil
=> La visite de condoléances
LES 5 PILLIERS DE L'ISLAM
POEMES
Titre de la nouvelle page
 

Sur les funérailles

Il est recommandé de procéder à l’enterrement du défunt le plus rapidement possible.

 

Abû Hurayra a rapporté que le Prophète a recommandé : « Hâtez les funérailles ! Il s’agit d’une personne pieuse, c’est un service que vous lui rendez. Si elle ne l’est pas, vous soulagez vos épaules d’un fardeau malfaisant ».

 

Pour ce rendre sur le lieu de l’inhumation, on dépose la dépouille du défunt sur un brancard et il est recommandé que brancard soit porté par les hommes. Cependant, si la distance est longue, il est évidemment permis d’utiliser un véhicule comme moyen de transport. Il est meilleur que le convoi soit conduit rapidement par les porteurs.

 

Abû Sa،îd al Khudri a rapporté que le Prophète a dit : « Lorsque la dépouille du défunt est décomposée sur le brancard, que les hommes l’ont chargée sur les épaules, si le défunt a été juste, son âme criera : « Faites-moi avancer ! » Dans le cas contraire, l’âme dira « Malheur à moi. Où m’emmenez-vous ? » Ces paroles seront entendues par toutes les choses sauf pour l’homme. Si l’homme les entendait, il tomberait foudroyé ».

 

En principe, seuls les hommes se rendent au cimetière ; toutefois, il n’est formellement interdit aux femmes de s’y rendre, mais seulement déconseillé, et ceci afin de préservé leur sensibilité.

 

Selon les enseignements du Prophète, il est recommandé d’accompagner le convoi funèbre en ayant une attitude respectueuse, en observant le silence. Ce ne doit pas être une opportunité de se rencontrer pour bavarder et parler de futilités.

 

Il faut profiter de ce moment pour réfléchir à notre condition de passager ici-bas, médité sur le fait que chacun de nous sera aussi appelé à quitter ce monde, afin d’en tirer les conséquences pour le temps qui nous reste à séjourner en ce monde.

 

Durant ce moment, il ne doit pas y avoir de récitation du coran ni d’invocations faites à haute voix. On ne doit pas non plus troubler les fidèles présents par une agitation inutile, afin de préserver la sérénité nécessaire à ces instants. Il est bien évident que les gens qui accompagnent le convoi peuvent louer Dieu et l’invoquer en faveur du défunt, mais à voix basse.

 

" Il est bien par exemple, selon certains Savants, de répéter cette invocation : « Gloire à Dieu, le Vivant qui ne meurt jamais ! "


=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=