Page d'accueil
Contact
Forum
Livre d'or
APRES LA MORT LA VIE
LA MALADIE ET LA MORT EN ISLAM
=> Le musulman face à la maladie
=> Ne pas se plaindre exagérément
=> Placer sa confiance en Dieu
=> Puisez sa force dans la prière et l'invocation
=> Demander pardon
=> Ne pas être négligent dans l'aisance
=> Le musulman doit penser à la mort
=> Le musulman ne doit pas souhaiter la mort
=> A propos de l'euthanasie
=> A propos du suicie
=> La piété du musulman face à sa maladie
=> L'obligation de se soigner
=> La médecine du Prophète
=> La guérison par le Coran et les invocations
=> Ce qui n'est pas licite pour se soigner
=> Prévention - Contagion
=> L'interdiction de nuire à sa santé
=> Manger de la nourriture licite
=> Ce qui est interdit
=> Concernant le gibier, la chasse, la pêche
=> Joïr de ce que Dieu met à notre disposition
=> Se garder de tout excès
=> Quelques règles de bienséance à l'égard de la nourriture
=> A propose de l'alcool et de la drogue
=> Bonnes paroles et réconfot
=> La visite des malades : une obligation islamique
=> Comportement social des visiteurs
=> Quelques règles à respecter lors des visites
=> Sur l'hygiène en général
=> Rappel de la prière
=> La purification rituelle (ablution)
=> La propreté - L'hygiène
=> L'hygiène envers le malade
=> Lorsque la maladie évolue vers la mort
=> Assister l'agonisant
=> Conduite à tenir pendant l'agonie
=> Lorsque survient la mort
=> Ni cris, ni gémissements
=> A propos des pleureuses
=> Sur la toilette mortuaire
=> Exécution de la toilette mortuaire
=> L'enveloppement du défunt
=> La prière mortuaire
=> Exécution de la prière mortuaire
=> Sur les funérailles
=> Se lever sur le passage d'un convoi
=> Préparation de la tombe
=> L'ensevelissement du défunt
=> Après la mise en terre
=> Comblement de la tombe
=> A propos de l'incinération
=> Sur la visite des cimetières
=> Durée du deuil
=> La visite de condoléances
LES 5 PILLIERS DE L'ISLAM
POEMES
Titre de la nouvelle page
 

A propose de l'alcool et de la drogue

Au nombre des limites fixées aux croyants, nous trouvons que Dieu leur a interdit la consommation de tout boisson fermentée, ainsi que tout produit de nature à égarer la raison de l’être humain.

 

Ainsi que cela a été dit pour la nourriture, cette interdiction n’a pas pour but de priver ni de faire souffrir les hommes ; bien au contraire, il s’agit de les protéger et leur permettre de mener une vie saine et équilibrée, en préservant leur santé physique, psychique et intellectuelle.

 

L’alcool est un facteur déclenchant de certaines maladies. Il provoque des troubles du système digestif, il est également un facteur aggravant de toutes les maladies (cancers en particulier), et enfin il accélère la mortalité dans tous les cas !

 

Le but de ce chapitre n’est pas de faire une étude médicale pour laquelle nous n’avons ni compétence ni vocation. L’objet de cet ouvrage portant sur ce qui touche à la santé, il est naturel de consacrer quelques instants à tenter de faire réfléchir et aider ceux qui mettent leur santé et leur vie en danger, parce qu’ils n’ont pas encore pris conscience du bien-fondé, pour l’être humain, de l’interdiction de tout ce qui est illicite.

 

Historiquement, les boissons alcoolisées n’ont pas été interdites brutalement par l’islam, mais progressivement, afin là encore d’amener les gens à se réformer en douceur. Avant la révélation, les gens consommaient de l’alcool sous forme de boissons fermentées faites avec des dattes, de l’orge, du raisin essentiellement.

 

Or, l’interdiction de l’alcool a été faite progressivement aux musulmans. Après cette toute première allusion aux « boissons enivrantes », alors que l’islam appelle les gens à réfléchir, à raisonner, à maîtriser leurs instincts, en résumé, à s’élever au dessus de l’espèce animale. Un autre verset à été révélé qui souligne que la consommation du vin (ce qui englobe toutes les boissons fermentées) est mauvaise.

 

Nous pouvons encore ajouter à ces commentaires un regard tout à fait profane : les buveurs de boissons enivrantes s’échauffent au moyen de ces boissons, dans l’intention de trouver du plaisir dans leur vie, dans leurs rencontres avec leurs amis, de provoquer une gaieté artificielle, en oubliant leurs soucis et leur difficultés l’espace d’un moment. Mais lorsqu’ils sont de nouveau à jeun, ils retrouvent tout ce qu’ils avaient essayé d’oublier, ils sont encore plus mal dans leur peau, plus malheureux.

 

De surcroît, ils ont sans aucun doute occasionné une nuisance à leur santé et aggravé leurs difficultés financières.

 

En effet, le musulman est appelé à prier cinq fois par jours à des intervalles plus ou moins rapprochés et à heure déterminée. S’il lui est interdit de se présenter ivre à la prière, cela suppose qu’il ne boive pas entre chacune des prières, car il n’a guerre le temps de se dégriser entre deux !

 

L’objectif de ce verset est à peine dissimulé pour celui qui prend en compte ces observations, et il ne peut que conclure ç une interdiction pure et simple de toute boisson alcoolisée.

 

On nous rapporte que ce verset a été révélé à une occasion particulière. Un jour, alors qu’il dirigeait la prière, ،Abd ar-Rahmân Ibn ،Awf commit des erreurs dans la récitation de la sourate 109 et dit le contraire sans pouvoir se reprendre.

 

C’est au cours de la 5è année de l’Hégire qu’enfin une nouvelle révélation parvint au Prophète. Celle-ci contient l’interdiction définitive et formelle des boissons enivrantes mettant un terme à tout ambiguïté.

 

« Ô vous qui croyez ! Les boissons alcoolisées, les jeux de hasard, les pierres dressées et les flèches divinatoires ne soutien d’autre qu’une souillure diabolique. Fuyez-les, vous n’en serez que plus heureux. Le démon n’a d’autre but que de semer, par le vin et le jeu de hasard, la haine et la discorde parmi vous et de vous éloigner du souvenir de Dieu et de la prière. Allez-vous enfin renoncer à ces pratiques ! »

 

C’est alors que les fidèles cessèrent totalement la consommation de boissons fermentées, et ce, de manières définitives.

 

« Ceux qui se convertissent et font le bien n’auront pas à se justifier pour ce qu’ils soient sincères dans leurs convictions et qu’ils fassent le bien sans cesser de craindre leur Seigneur, de proclamer leur foi et d’effectuer des œuvres salutaires. Dieu a pardonné ce qui est passé ; mais quiconque récidive, Dieu le punira ».

 

Une conséquence de la consommation d’alcool est que celui qui boit se porte préjudice d’abord à lui-même. Il nuit à sa santé comme nous l’avons déjà dit, mais il commet un acte de rébellion contre Dieu.

 

En outre, il porte préjudice à sa famille, ses enfants, ses amis. Puis, il porte préjudice à l’islam en donnant une fausse image des musulmans et le plus souvent en tenant des propos indécents et incohérents. Aussi, il a été institué une sanction contre celui qui est pris de boisson.

 

Rappelons que le Prophète a notamment recommandé à celui qui doit corriger une personne, qu’elle soit, de ne jamais frapper le visage.

 

Le sens de ce hadith est essentiel : il consiste à dire que tout ce qui trouble l’esprit est interdit par l’islam, car le musulman doit toujours être lucide et demeurer maître de ses facultés physique et intellectuelles.

 

Effectivement, non seulement l’islam interdit la consommation de boissons enivrantes, mais il interdit au musulman tout rapport avec ces boissons : il ne lui est pas licite de consommer, vendre, offrir, servir, ou transporter ces boissons.

 

،Ali a rapporté qu’il a entendu ces propos de l’Envoyé de Dieu : « 70 000 anges prient jusqu’au soir sur tout musulman qui rend une visite matinale à son frère malade. Et s’il le visite le soir, ils prient sur lui jusqu’au matin. De plus, il aura droit à des fruits fraîchement cueillis au Paradis ».

 

A l’occasion de la visite rendue à un malade, il convient de prendre de ses nouvelles,  mais sans trop d’insistance, d’une part pour ne pas être indiscret, et, d’autre part, pour ne pas le fatiguer. Il est fortement déconseillé de prolonger la visite, sauf si le malade le demande.

 

Si les raisons de sa grande faiblesse ou de l’éloignement, les visites à un malade ne sont pas possibles, il est alors recommandé de prendre de ses nouvelles auprès de sa famille,de faire des invocations pour lui, ainsi que d’encourager ses proches dans leur épreuve.


=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=