Page d'accueil
Contact
Forum
Livre d'or
APRES LA MORT LA VIE
LA MALADIE ET LA MORT EN ISLAM
=> Le musulman face à la maladie
=> Ne pas se plaindre exagérément
=> Placer sa confiance en Dieu
=> Puisez sa force dans la prière et l'invocation
=> Demander pardon
=> Ne pas être négligent dans l'aisance
=> Le musulman doit penser à la mort
=> Le musulman ne doit pas souhaiter la mort
=> A propos de l'euthanasie
=> A propos du suicie
=> La piété du musulman face à sa maladie
=> L'obligation de se soigner
=> La médecine du Prophète
=> La guérison par le Coran et les invocations
=> Ce qui n'est pas licite pour se soigner
=> Prévention - Contagion
=> L'interdiction de nuire à sa santé
=> Manger de la nourriture licite
=> Ce qui est interdit
=> Concernant le gibier, la chasse, la pêche
=> Joïr de ce que Dieu met à notre disposition
=> Se garder de tout excès
=> Quelques règles de bienséance à l'égard de la nourriture
=> A propose de l'alcool et de la drogue
=> Bonnes paroles et réconfot
=> La visite des malades : une obligation islamique
=> Comportement social des visiteurs
=> Quelques règles à respecter lors des visites
=> Sur l'hygiène en général
=> Rappel de la prière
=> La purification rituelle (ablution)
=> La propreté - L'hygiène
=> L'hygiène envers le malade
=> Lorsque la maladie évolue vers la mort
=> Assister l'agonisant
=> Conduite à tenir pendant l'agonie
=> Lorsque survient la mort
=> Ni cris, ni gémissements
=> A propos des pleureuses
=> Sur la toilette mortuaire
=> Exécution de la toilette mortuaire
=> L'enveloppement du défunt
=> La prière mortuaire
=> Exécution de la prière mortuaire
=> Sur les funérailles
=> Se lever sur le passage d'un convoi
=> Préparation de la tombe
=> L'ensevelissement du défunt
=> Après la mise en terre
=> Comblement de la tombe
=> A propos de l'incinération
=> Sur la visite des cimetières
=> Durée du deuil
=> La visite de condoléances
LES 5 PILLIERS DE L'ISLAM
POEMES
Titre de la nouvelle page
 

Quelques règles de bienséance à l'égard de la nourriture

Jâbir Ibn ،Abdallah a rapporté ces paroles de l’Envoyé de Dieu : « Celui qui mange de l’ail ou de l’oignon doit se tenir à l’écart de nos lieux de prières ».

 

On suppose qu’il s’agit d’ail et d’oignons crus qui atteignent l’haleine de celui qui les consomme. Il n’est en effet pas convenable de se présenter à Dieu, pour la prière, avec une haleine forte ! Cela est également désagréable à ceux qui nous entourent !

 

Rappelons encore : mais chaque musulman connaît cette recommandation qu’au moment de commencer à manger, il convient de prononcer le nom de Dieu : Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

 

De même, il est recommandé de remercier Dieu pour la nourriture qu’il nous a procurée, en lui adressant des louanges à la fin du repas.

 

Le Prophète ne critiquait jamais la nourriture qu’on lui présentait et ne faisait jamais de reproches à qui l’avait préparée.

 

Abû Hurayra a rapporté : « Jamais l’Envoyé de Dieu ne disait de mal d’un mets ; soit il l’aimait et il en mangeait, soit il ne l’aimait pas et n’en mangeait pas ».

 

Enfin, lorsque le musulman reçoit une invitation, il lui est recommandé de s’y rendre dans la mesure du possible : « Celui qui ne se rend pas à une invitation est rebelle à Dieu à son Envoyé ».


=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=