Page d'accueil
Contact
Forum
Livre d'or
APRES LA MORT LA VIE
LA MALADIE ET LA MORT EN ISLAM
=> Le musulman face à la maladie
=> Ne pas se plaindre exagérément
=> Placer sa confiance en Dieu
=> Puisez sa force dans la prière et l'invocation
=> Demander pardon
=> Ne pas être négligent dans l'aisance
=> Le musulman doit penser à la mort
=> Le musulman ne doit pas souhaiter la mort
=> A propos de l'euthanasie
=> A propos du suicie
=> La piété du musulman face à sa maladie
=> L'obligation de se soigner
=> La médecine du Prophète
=> La guérison par le Coran et les invocations
=> Ce qui n'est pas licite pour se soigner
=> Prévention - Contagion
=> L'interdiction de nuire à sa santé
=> Manger de la nourriture licite
=> Ce qui est interdit
=> Concernant le gibier, la chasse, la pêche
=> Joïr de ce que Dieu met à notre disposition
=> Se garder de tout excès
=> Quelques règles de bienséance à l'égard de la nourriture
=> A propose de l'alcool et de la drogue
=> Bonnes paroles et réconfot
=> La visite des malades : une obligation islamique
=> Comportement social des visiteurs
=> Quelques règles à respecter lors des visites
=> Sur l'hygiène en général
=> Rappel de la prière
=> La purification rituelle (ablution)
=> La propreté - L'hygiène
=> L'hygiène envers le malade
=> Lorsque la maladie évolue vers la mort
=> Assister l'agonisant
=> Conduite à tenir pendant l'agonie
=> Lorsque survient la mort
=> Ni cris, ni gémissements
=> A propos des pleureuses
=> Sur la toilette mortuaire
=> Exécution de la toilette mortuaire
=> L'enveloppement du défunt
=> La prière mortuaire
=> Exécution de la prière mortuaire
=> Sur les funérailles
=> Se lever sur le passage d'un convoi
=> Préparation de la tombe
=> L'ensevelissement du défunt
=> Après la mise en terre
=> Comblement de la tombe
=> A propos de l'incinération
=> Sur la visite des cimetières
=> Durée du deuil
=> La visite de condoléances
LES 5 PILLIERS DE L'ISLAM
POEMES
Titre de la nouvelle page
 

Assister l'agonisant

A l’occasion de la visite au malade, on doit faire des vœux pour son rétablissement et l’encourager à se résigner à la volonté divine.

 

Mais encore, lorsqu’il parvient au terme de sa vie ici-bas, il convient de l’assister afin de l’aider à quitter ce monde. En effet, l’agonie est un moment pénible.

 

L’agonie est un moment difficile pour celui qui est mourant et aussi pour ses proches. C’est la raison pour laquelle il faut, à ses côtés, une personne qui soit capable de l’aider, le soutenir dans cette ultime épreuve, en lui rappelant Dieu et sa grande Miséricorde, en l’incitant à l’invoquer et en l’invoquant soi-même pour le mourant. Le Prophète lui-même fut confronté à cette dure échéance et il implora Dieu de l’aide.

 

Le plus souvent il souffre de troubles respiratoires, ce qui provoque un état d’agitation et de stress. Cet état peut être à l’origine d’une certaine confusion et l’empêcher de quitter la vie en bon musulman.

 

Il est donc préférable que celui ou celle qui est à ses côtés soit capable de l’aider. Il doit s’agir d’un bon musulman qui veillera en particulier à ce que la foi du mourant et sa confiance en Dieu demeurent intacts dans la phase de l’agonie.

 

Qu’ils soient malades ou en bonne santé, les musulmans ont avantage à se souvenir de cette invocation de Joseph (Yûsuf) :

 

" Ô mon Seigneur !.. C’est toi le Créateur des cieux et de la terre. Tue es mon Patron ici-bas et dans l’au-delà. Fais que je meure en état de soumission parfaite et permets moi de rejoindre le camp des vertueux".

 

Pendant le temps que dure l’agonie, on doit dire des paroles apaisantes à celui qui va quitter ce monde afin de repousser ses craintes et le tranquilliser. Il est bien de lui rappeler que Dieu et Miséricordieux avec Ses Créatures et qu’il est toujours temps d’implorer Son Pardon. En outre, il convient de le rassurer et d’alléger l’angoisse qui l’étreint au moment de passer de ce monde à l’autre monde, cet au-delà dont nous savons tant et si peu à la fois.

 

Dieu aime Ses Créatures et ne les fait pas mourir pour les faire souffrir ; en les rappelant à lui, il veut leur donner la rétribution qu’ils ont méritée pendant leur vie ici-bas. C’est pourquoi il est bien de rappeler à celui qui va quitter ce monde ce que l’on sait de ses bonnes actions en ce monde, afin qu’il se rassure quant à la rétribution qu’il peut espérer de la part de Dieu.

 

On fera en sorte que le cœur du musulman soit confiant et serein, même si son corps le tyrannise. Pour cette raison, il faut l’assister et l’aider dans ces moments très pénibles, en l’encourageant à espérer en la Miséricorde divine.

 

Au chevet de celui qui est mourant, on évitera de verser des larmes surtout en gémissant ou en criant pour ne pas augmenter sa souffrance ni a peine qu’il éprouve de quitter ceux qu’il aime.

 

Les hommes craignent la mort d’une façon générale, sauf ceux qui ont compris que notre passage ici-bas n’est qu’une étape, et que le but à atteindre et la vie éternelle promise par Dieu.

 

« Certes, la vie future te réserve plus de joie que la vie présente ».

 

Parfois, le malade entre dans un état comateux qui ne lui permet plus  de communiquer avec ses proches. Cependant, il faut continuer d’être à ses côtés, lui parler, car il est tout à fait possible qu’il entre. On peut également manifester sa présence en lui caressant les mains ou le visage, car il est également possible qu’il ressente ainsi qu’il n’est pas seul et que cela le réconforte.


=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=