Page d'accueil
Contact
Forum
Livre d'or
APRES LA MORT LA VIE
LA MALADIE ET LA MORT EN ISLAM
LES 5 PILLIERS DE L'ISLAM
POEMES
Titre de la nouvelle page
 

LES 5 PILLIERS DE L'ISLAM

Ø     Pillier 1 : La chahâda (Le témoignage)

 

« Ach-hadou an lailaha alla allah wa ach-hadou anna Mohammadan Rassoullallah »

 

C’est de par cette formule que l’homme atteste qu’Allah est Unique, sans associés et que tout ce qui est vient de la volonté d’Allah. Il faut que l’homme qui prononce cette formule reconnaisse en toute connaissance et sans contrainte que Mohamed Ibn Abdallah (SAW) et bien le Messager d’Allah et que Mohamed (SAW) est le sceau des Prophètes ainsi que le porteur du dernier message divin : LE CORAN.

 

Ø     Pillier 2 : La salât (La prière)

 

Allah Taâla prescrivit 5 prières qui en valent 50. N’oublions pas non plus que la première chose sur laquelle le musulman sera interrogé est la prière. Ces prières sont obligatoires et doivent être faites.

 

Ø     Pillier 3 : La zakât (Aumône)

 

« Soyez assidus à la prière, faites l’aumône, vous retrouverez auprès d’Allah le bien que vous aurez acquis à l’avance, pour vous-même ». Sourate 2, V 110

 

Pour être acquittable de la zakât, la personne doit posséder effectivement des biens et les avoir possédé pendant 1 an.

 

                        Biens soumis à la zakât :

 

v      La monnaie (2.5 % d’acquittement)

 

v      Les bestiaux

 

v      Les marchandises

 

v      Les métaux extraits du sol

 

v      Les fruits et les céréales


 

                        Les bénéficiaires de la zakât sont :

 

v      Le pauvre et le nécessiteux : qui n’arrivent pas à assurer leur substance même si elle possède un bien pouvant être soumis à la zakât.

 

v      Les collecteurs de la zakât qui se déplacent et font de grands efforts dans ce travail de collecte.

 

v      Les nouveaux convertis dont la foi n’est pas encore ferme mais qui ont une certaine influence sur leur entourage.

 

v      Pour l’affranchissement d’hommes ou de femmes de maisons (domestiques) et le rachat de captif.

 

v      Les endettés qui sont incapables de s’acquitter de le provenant des transactions qui ne comportent pas d’offence à Allah et à son Prophète (SAW).

 

v      Pour les buts d’utilisé publique : le voyageur qui se trouve loin de son pays et qui n’arrive pas à subvenir à ses besoins et pour y retourner.

 

On ne donne pas la zakât à l’homme capable de travailler et au non musulman.

 

Texte tiré du livre « L’islam, ma religion » de Fawzi Chaaban.

 

Ø     Pillier 4 : Le jeûne

 

L’obligation de jeûner a été instaurée pour les musulmans dans la 2nd année de l’Hégire par la révélation du verset 183 de la sourate Baqara (La vache n°2)

 

L’exercice spirituel que représente le jeûne doit démontrer à l’homme sa capacité de se priver pour un temps de ce qui lui semblait indispensable. Il doit lui révéler que, dans ce domaine comme dans bien d’autres, vouloir c’est pouvoir, à condition que l’intention soit ferme et que le but recherché soit l’agrément d’Allah. Les bienfaits apparents est cachés octroyés par le Seigneur à l’homme sont mieux appréciés par ce dernier, donc sa ferveur dans la dévotion plus intense et sa réceptivité plus grande.

 

« Oh vous qui croyez, le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit à ceux qui vous ont précédés, peut-être craindrez-vous Allah » Sourate 2, V 183

 

Le jeûne n’est pas seulement l’abstention de nourriture, mais également une purification de son comportement à l’égard des autres.

 

Pour tout jour non jeûné pour une raison non valable, la personne devra faire un jeûne de 60 jours consécutifs ou nourrir les pauvres ou affranchir un homme de maison (domestique).


 

Ø     Pillier 5 : Le hadj (Le pèlerinage)

 

                        Conditions obligatoires du hadj :

 

v      Etre musulman

 

v      Etre majeur

 

v      Jouir des capacités physiques

 

v      Posséder la monture et le viatique. On entend par cela la possession matérielle des frais de transport, de dépenses en période du pèlerinage pour soi-même et pour sa famille durant son absence.

 

Quant à la femme, elle doit remplir une autre condition qui consiste à être accompagnée de son mari ou un homme dont son mariage avec elle est illicite, pour veiller sur elle. Sinon, elle doit être accompagnée de 2 autres femmes vertueuses.

 

Les rites du pèlerinage se divisent en 3 parties :

 

                        Les actes obligatoires :

 

v      L’intention de l’ihram (être en état de sacralisation), savoir quel type de pèlerinage le musulman compte-t-il accomplir.

 

v      La circumambulation (7 jours) autours de la kaba (tawafs).

 

v      Le parcours en Safa et Marwa.

 

v      La station de Arafat.

 

                        Les devoirs du hadj :

 

v      L’intention de sacralisation.

 

v      Passer la nuit à Mouzdalifa.

 

v      Le jet des cailloux sur le Satan.

 

v      Passé 3 jours à Mina.

 

v      S’interdire de tout ce qui annule le pèlerinage.

 

                        Les actes méritoires :

 

v      La lotion avant de se mettre en état de sacralisation et porter les habits de l’ihram et avant de se rendre à Arafat.

 

v      Toucher ou embrasser la pierre noire, mais à cause de la foule des pèlerins, cela pourra être difficile à le faire, dans ce cas il se contente de lever la mains vers elle.

 

v      Le tawaf du déferlement qui est recommandé.


=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=