Page d'accueil
Contact
Forum
Livre d'or
APRES LA MORT LA VIE
LA MALADIE ET LA MORT EN ISLAM
=> Le musulman face à la maladie
=> Ne pas se plaindre exagérément
=> Placer sa confiance en Dieu
=> Puisez sa force dans la prière et l'invocation
=> Demander pardon
=> Ne pas être négligent dans l'aisance
=> Le musulman doit penser à la mort
=> Le musulman ne doit pas souhaiter la mort
=> A propos de l'euthanasie
=> A propos du suicie
=> La piété du musulman face à sa maladie
=> L'obligation de se soigner
=> La médecine du Prophète
=> La guérison par le Coran et les invocations
=> Ce qui n'est pas licite pour se soigner
=> Prévention - Contagion
=> L'interdiction de nuire à sa santé
=> Manger de la nourriture licite
=> Ce qui est interdit
=> Concernant le gibier, la chasse, la pêche
=> Joïr de ce que Dieu met à notre disposition
=> Se garder de tout excès
=> Quelques règles de bienséance à l'égard de la nourriture
=> A propose de l'alcool et de la drogue
=> Bonnes paroles et réconfot
=> La visite des malades : une obligation islamique
=> Comportement social des visiteurs
=> Quelques règles à respecter lors des visites
=> Sur l'hygiène en général
=> Rappel de la prière
=> La purification rituelle (ablution)
=> La propreté - L'hygiène
=> L'hygiène envers le malade
=> Lorsque la maladie évolue vers la mort
=> Assister l'agonisant
=> Conduite à tenir pendant l'agonie
=> Lorsque survient la mort
=> Ni cris, ni gémissements
=> A propos des pleureuses
=> Sur la toilette mortuaire
=> Exécution de la toilette mortuaire
=> L'enveloppement du défunt
=> La prière mortuaire
=> Exécution de la prière mortuaire
=> Sur les funérailles
=> Se lever sur le passage d'un convoi
=> Préparation de la tombe
=> L'ensevelissement du défunt
=> Après la mise en terre
=> Comblement de la tombe
=> A propos de l'incinération
=> Sur la visite des cimetières
=> Durée du deuil
=> La visite de condoléances
LES 5 PILLIERS DE L'ISLAM
POEMES
Titre de la nouvelle page
 

Exécution de la prière mortuaire

Cette prière s’exécute selon un rituel qu’il convient de respecter. Elle ne comporte ni inclinaison ni prosternation, mais elle se termine par la salutation finale. L’imam et les fidèles restent debout pendant toute sa durée.

 

L’imam et les fidèles s’orientent vers la Mecque, comme pour toutes les autres prières, et la dépouille est déposée transversalement devant l’imam.

 

Lorsqu’il s’agit d’un défunt homme, l’imam se place à hauteur de son visage, tandis que s’il s’agit d’une femme, il se place à la hauteur du milieu du corps.

 

Il est recommandé que la prière sur le défunt soit effectuée par une assemblée nombreuse, et, si ce n’est pas le cas, alors il est bien de multiplier les rangs avec ceux des fidèles présents.

 

La prière funéraire comporte 4 takbirât c’est-à-dire, au cours de cette prière, on prononce 4 fois la formule : Dieu est grand (Allahou Akbar) :

 

  • La 1ère fois suivie de la récitation de la sourate « Al-Fatiha »,

 

  • La 2nd suivie de la prière sur le Prophète,

 

  • La 3ème fois suivie d’une demande de pardon et de miséricorde en faveur du défunt,

 

  • Et la 4ème fois, suivie de la formule : Ô Dieu ! Ne nous prive pas de la récompense de notre défunt et ne nous expose pas à des épreuves après sa mort. Pardonne-lui ainsi qu’à nous.

 

Lorsque le défunt est un enfant, il est bien d’ajouter des invocations en faveur de ses parents, par exemple : « Fais de cet enfant un intercesseur pour ses parents. Raffermis leurs cœurs, ne les prive pas de ta rétribution pour l’avoir perdu prématurément et ne les soumet pas à la tentation après lui ».

 

Enfin, rappelons ces paroles de l’Envoyé de Dieu que nous avons déjà récitées : « Tout musulman auquel la mort aura enlevé 3 enfants non encore pubères, Dieu le fera entrer au Paradis grâce à sa miséricorde envers ces enfants.

 

A la fin de cette 4e takbira, les fidèles effectuent la situation finale. A noter que, exceptionnellement pour cette prière, il n’y a qu’une seule salutation et non 2 comme dans la prière rituelle.

 

Après la fin de la prière, il est recommandé de faire encore de nombreuses invocations en faveur du mort, ainsi que le Prophète nous l’a enseigné. On peut, par exemple, invoquer Dieu par ces paroles : « Mon Dieu accorde nous un bienfait en ce monde et un bienfait dans l’Au-delà et préserve nous du châtiment du feu. Il n’y a pas de force et de puissance qu’en Dieu ».

 

Enfin, lorsque l’on adresse des invocations dans quelques circonstance que ce soit il est recommandé de la faire avec un cœur sincère ainsi qu’il résulte des propos tenus par le Prophète et rapportés par Abû Hurayra : « Quand vous accomplissez une prière mortuaire, montre-vous sincères dans les invocations que vous faites en faveur du mort ».

 

Nous avons évoqué par ailleurs le fait que le Prophète invoquait Dieu pour la préservation du Châtiment de la tombe. En effet, à ce propos, Abû Hurayra a rapporté que le Prophète faisait souvent l’invocation suivante : « Ô mon Dieu ! Je chercher refuge auprès de toi contre le châtiment de la tombe, contre celui de l’enfer, contre les épreuves de la vie, de la mort et ce de l’Antéchrist ».

 

Mais nous évoquons à nouveau ce sujet dans le chapitre réservé à l’enterrement.

 

Pour terminer ce chapitre, rappelons qu’il est méritoire d’assister aux funérailles des gens. Ainsi, la Prophète a dit : « Quiconque assiste à un enterrement jusqu’à l’accomplissement de la prière mortuaire aura une récompense d’un qirât ». Et celui qui assiste jusqu’à l’ensevelissement du défunt aura 2 qirât. On lui demanda : « Que valent les qirâts ? » Il répondit : « L’équivalent de 2 montagnes ! ».


=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=