Page d'accueil
Contact
Forum
Livre d'or
APRES LA MORT LA VIE
LA MALADIE ET LA MORT EN ISLAM
=> Le musulman face à la maladie
=> Ne pas se plaindre exagérément
=> Placer sa confiance en Dieu
=> Puisez sa force dans la prière et l'invocation
=> Demander pardon
=> Ne pas être négligent dans l'aisance
=> Le musulman doit penser à la mort
=> Le musulman ne doit pas souhaiter la mort
=> A propos de l'euthanasie
=> A propos du suicie
=> La piété du musulman face à sa maladie
=> L'obligation de se soigner
=> La médecine du Prophète
=> La guérison par le Coran et les invocations
=> Ce qui n'est pas licite pour se soigner
=> Prévention - Contagion
=> L'interdiction de nuire à sa santé
=> Manger de la nourriture licite
=> Ce qui est interdit
=> Concernant le gibier, la chasse, la pêche
=> Joïr de ce que Dieu met à notre disposition
=> Se garder de tout excès
=> Quelques règles de bienséance à l'égard de la nourriture
=> A propose de l'alcool et de la drogue
=> Bonnes paroles et réconfot
=> La visite des malades : une obligation islamique
=> Comportement social des visiteurs
=> Quelques règles à respecter lors des visites
=> Sur l'hygiène en général
=> Rappel de la prière
=> La purification rituelle (ablution)
=> La propreté - L'hygiène
=> L'hygiène envers le malade
=> Lorsque la maladie évolue vers la mort
=> Assister l'agonisant
=> Conduite à tenir pendant l'agonie
=> Lorsque survient la mort
=> Ni cris, ni gémissements
=> A propos des pleureuses
=> Sur la toilette mortuaire
=> Exécution de la toilette mortuaire
=> L'enveloppement du défunt
=> La prière mortuaire
=> Exécution de la prière mortuaire
=> Sur les funérailles
=> Se lever sur le passage d'un convoi
=> Préparation de la tombe
=> L'ensevelissement du défunt
=> Après la mise en terre
=> Comblement de la tombe
=> A propos de l'incinération
=> Sur la visite des cimetières
=> Durée du deuil
=> La visite de condoléances
LES 5 PILLIERS DE L'ISLAM
POEMES
Titre de la nouvelle page
 

Le musulman doit penser à la mort

Qu’il soit malade ou bien portant, le musulman doit penser à la mort et se souvenir qu’elle atteindra tout être crée par Dieu, selon un terme qu’il à lui-même fixé et qu’elle peut survenir pour chacun d’entre-nous dans l’instant qui suit.

 

« C’est lui qui donne la vie et qui donne la mort et c’est vers lui que vous serez ramenés ».

 

Il est à remarquer que le coran fait allusion à deux sortes de mort. Le sommeil est en effet considéré comme une « petite mort », par comparaison à la mort telle que nous la décrivons généralement. Le sommeil est un espace de temps au cours duquel Dieu retient l’âme des hommes et, selon sa volonté la leur restitue au réveil.

 

Après que nous ayons évoqué la « petite mort », qui prend fin avec le réveil, voyons ce qui se rapporte à la mort au terme de laquelle nous quittons définitivement le monde terrestre.

 

« L’ange de la mort chargé de vous recueillera votre âme ; puis vous serez ramenés à votre Seigneur ».

 

« C’est lui qui vous a disséminés que la terre et c’est lui qui donne la vie et qui donne la mort et qui fait alterner la nuit et le jour ».

 

Il n’y a pas d’âge pour mourir. Il n’y a pas d’âge pour être rappelé par Dieu !


Avoir la foi exige des actes concrets, et, parmi ces actes indispensables, se trouve en particulier la prière ; selon les enseignements du Prophète (SAW), notre prière témoignera pour ou contre au moment du Jugement Dernier, selon que nous l’aurons accomplie avec sincérité ou négligée.

 

Nous savons que la mort n’est pas un injustice ni une punition pour l’être humain : elle atteint chacun à l’heure qui lui est fixée et elle doit le conduire vers la vie éternelle. Mais, cette vie éternelle sera selon le croyant aura préparé à cet effet.

 

S’il a répondu à Dieu en accomplissant ses devoirs pieux, s’il lui a adressé des louanges, des glorifications, des demande de pardon et s’il a conduit sa vie ici-bas en cherchant à être agréable à Dieu pour l’accomplissement de bonnes œuvres, il sera préparé un séjour agréable dans l’Au-delà si Dieu le veut.

 

Mais s’il n’a rien préparé à cet effet, sa vie a été remplie de futilités ou occupée à la recherche exclusive de biens matériels ou de plaisirs, s’il a négligé de louer et de remercier Dieu pour ce qu’il lui a donné, celui-là partira les mains vides et il ne trouvera, dans l’autre monde, aucun séjour agréable !

 

Abû Hurayra a rapporté ces propos de l’envoyé de Dieu : « Empressez-vous d’accomplir des œuvres de piété avant que vous ne rencontriez les obstacles suivants : Attendez-vous que la pauvreté ne vous préoccupe au point de tout vous faire oublier ? Ou que la richesse ne vous corrompe ? Ou que la maladie ne vous réduise à l’impuissance, que la vieillesse ne vous rende sénile ? Ou que la mort brutale ne vous surprenne ? ».

 

Nous le répétons : il n’y a pas d’âge pour être rejoint par la mort. Certains atteignent un âge avancé, mais d’autres meurent bien avant cela, parfois alors qu’ils sont encore des enfants ! Le destin de chacun est entre les mains de Dieu et est prédéterminé des avant la naissance. Ainsi, Anas Ibn Mâlik a rapporté ces propos de l’envoyé de Dieu : « Dieu a préparé aux matrices un ange qui dit : Seigneur, une goutte de sperme ! Seigneur, un caillot de sang ! Seigneur, un morceau de chair ! Puis, lorsque Dieu voudra terminer la création l’ange dira : Seigneur, une fille ? un garçon ? un malheureux, un heureux ? Quelle sera sa subsistance ? Quel sera le terme de sa vie ? Puis, tout cela sera inscrit, tandis qu’il sera encore dans le ventre de sa mère ».

 

Il est évident que la perte d’un enfant est une épreuve douloureuse pour les parents ; mais chaque épreuve a sa contrepartie. Ainsi, le Prophète (SAW) a dit à des femmes qui l’avaient interrogé : « Si l’une de vous vient à perdre 3 enfants, ils seront pour elle une protection contre le feu ». L’une des femmes demanda : « Et pour 2 ? » il répondit alors : « Pour 2 également ».

 

Mais ils arrive aussi que certaines atteignent un âge avancé : c’est la vieillesse ! Le vieillissement n’est pas une maladie, mais un phénomène normal d’épuisement des ressources de l’organisme qui, après avoir « brûlé ses munitions » n’a plus de quoi résister et est usé. Comme une bougie lorsque la mèche est terminée, la bougie s’éteint. Cependant, c’est une grande épreuve pour l’être humain, car la vieillesse est le plus souvent accompagnée de maux divers et de la perte des moyens physiques et parfois intellectuels.

 

Chacun doit penser à la mort, à sa mort en particulier, parce qu’elle peut survenir à tout instant. C’est pour cette raison que le Prophète (SAW) a fait cette recommandation rapportée par Ibn Umar : « Le musulman qui possède quelque chose qui soit susceptible d’être légué n’a pas le droit de laisser passer 2 nuits sans écrire son testament ». C’est pourquoi, chaque croyant doit œuvrer sur cette Terre comme s’il allait vivre toujours ou mourir demain !


=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=